L’été 2022 sera céramique à Dieulefit et dans ses environs : des expositions, des galeries montrant les œuvres de grands céramistes contemporains, des ateliers ouvrant leurs portes ou encore des marchés potiers et des visites guidées (1 juillet – 28 août 2022).

Auteur :
Association PMH

A l’origine de cette initiative, l’association PMH (Patrimoine, Mémoires, Histoire du Pays de Dieulefit) organise deux expositions.

La céramique au Pays de Dieulefit – Art et Patrimoine

Composée de seize panneaux illustrés de photographies, de documents d’archives et présentant une soixantaine d’objets et d’œuvres céramiques dont certaines n’ont jamais été montrées, l’exposition couvre l’antiquité, le moyen-âge, la grande époque du 19e siècle et la crise qui suivit, mais aussi le 20e siècle et la période contemporaine.

En présentant les techniques de la céramique et leurs évolutions, en particulier celle de la terre vernissée, elle aborde aussi l’histoire sociale et l’organisation de la profession ainsi que l’évolution des formes et des décors.

L’exposition rend également hommage aux grands noms qui ont contribué au renouveau de la céramique de Dieulefit au cours du 20e siècle, ceux notamment de Sully Bonnard, Étienne Noel, Jacques Pouchain. Des potiers et céramistes qui, lors de ces dernières décennies, ont joué un grand rôle dans le développement de ce métier d’art dans la région, témoignent de leurs expériences dans des entretiens vidéo.

Etienne Noël

La Faïencerie Coursange – Témoignages et Souvenirs

Ouvriers et employés de cette usine racontent à l’aide de témoignages lus et de photos historiques une partie des 120 ans d’histoire de la faïencerie Coursange. Une entreprise qui a marqué le paysage culturel du pays de Dieulefit de sa création en 1886 jusqu’à sa fermeture définitive en 2008.
Par sa taille d’abord : la Faïencerie fut la seule véritable usine dans ce domaine avec ses cent-trente ouvriers et employés dans les années 1950, son catalogue de six-cents modèles – uniquement en ce qui concerne les pichets – et sa petite cité ouvrière construite à la fin des années 1920. Par son rôle ensuite : celui de formateur de nouveaux talents ; Coursange a exercé une véritable influence sur certains artisans de la terre vernissée.

Catalogue Coursange
Jules Coursange et son équipe, Poët-Laval, vers 1912.

Dialogues

En résonance avec les deux précédentes, la Maison de la Céramique de Dieulefit présente une exposition qui met en scène des pièces de ses réserves créées dans le pays au cours des siècles passés avec des œuvres contemporaines de céramistes installés actuellement dans la région de Dieulefit.
« Choisir une œuvre contemporaine et la juxtaposer avec une pièce de la collection de la Maison de la Céramique, permet une réflexion sur le rapport entre le passé, l’histoire de la poterie du territoire et son actualité. Un dialogue entre tradition et modernité mais aussi du point de vue anthropologique, une réflexion sur le sens social de la pratique de la céramique. » (Extrait de la présentation par la Maison de la céramique).

Pourquoi ces manifestations ?

L’association PMH a pour objet de conserver le patrimoine dit « invisible », de recueillir, de sauvegarder et de mettre en valeur la mémoire du Pays de Dieulefit. Elle souhaite en particulier faire connaître les biens culturels qui fondent la mémoire commune et constituent les matériaux de l’histoire contemporaine du Pays de Dieulefit.
C’est dans la continuité de ses manifestations précédentes (Histoire de la Résistance Civile, de la Santé ou du Textile) que PMH a décidé de travailler cette fois-ci sur la Céramique, pour faire revivre l’aventure humaine que furent – et sont encore – la vie et le métier de potiers dans le Pays de Dieulefit. Montrer en quoi ce pays est une terre et une culture liées depuis des siècles à la céramique.

L’été de la céramique au pays de Dieulefit

Cette initiative qui associe PMH, la Maison de la Céramique et l’Office du Tourisme prend corps à un moment où le monde de l’art s’intéresse de nouveau à la céramique qui connaît, en France comme à l’étranger, un véritable regain d’intérêt. Dans les écoles des Beaux-Arts, les sections céramique ouvrent à nouveau et les revues spécialisés consacrent de plus en plus de place à ce métier d’art.
Un espoir : que « L’Eté de la Céramique » avec ses expositions, ouverture de galeries et d’ateliers, marchés de potiers sensibilise le public au fait que les céramistes contemporains du Pays de Dieulefit sont entièrement partie prenante de ce mouvement ! Ils sont présents dans les musées, participent à des expositions aussi bien en France qu’aux USA, en Chine ou au Japon.
Dans ce contexte, les événements autour de la céramique pendant cet été veulent contribuer au renforcement de la renommée du pays de Dieulefit comme « terre de potiers » et attirer l’attention du public et des collectivités locales sur l’importance de ce patrimoine, son renouveau et l’activité des artistes et ateliers contemporains. Comme le disait la céramiste Marianne Castelly dans une récente lettre ouverte aux élus du Pays de Dieulefit : « la céramique a besoin d’être valorisée comme une forte identité de notre territoire ».

Michel Wohlfahrt
Gérard Lachens
Barbara Weibel
Frank Girard
Dossier de presse