QUI + EST crée en juillet 2024 une nouvelle forme : une édition imprimée, Format A4, complémentaire de la revue numérique mise en place en 2021. Son intention est d’aborder une thématique, une question d’actualité sur l’architecture, l’art ou le patrimoine dans la Drôme et ses alentours, à partir d’articles et de portfolios réalisés depuis sa création. Le premier numéro est consacré à L’effacement du patrimoine industriel dans la Drôme, sujet plus que jamais actuel.

Auteure :
Chrystèle Burgard

Observer et décrypter ce qui nous entoure, décentrer le regard et éviter le spectaculaire pour « interroger l’habituel » comme l’écrit Georges Pérec :
« Ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, l’infra-ordinaire, le bruit de fond, l’habituel, comment en rendre compte, comment l’interroger, comment le décrire ? » (*).

Une édition imprimée format A4 …

… à feuilleter pour découvrir son contenu, son attention à l’image, au graphisme, à la fabrication, réalisée par des professionnels et des amateurs, des passionnés et des curieux.

… à faire circuler auprès des acteurs, citoyens, élus …

… à archiver pour garder la mémoire des analyses, des expériences, des points de vue engagés ou critiques.

Le numéro 1 : L’effacement du patrimoine industriel dans la Drôme

C’est le thème de ce premier numéro composé à partir d’une sélection d’articles et de portfolios créés entre 2021 et 2024. Il s’attache à des lieux menacés de destruction – usine, pont, silos – malgré leur intérêt historique, architectural, technique ou social. Il invite à les connaître et à les reconnaitre, à reconsidérer leur devenir à l’heure du développement soutenable et des enjeux environnementaux. Est également abordée la question du processus de patrimonialisation de l’architecture industrielle, de son désintérêt donnant lieu à sa démolition, à l’effacement d’une mémoire et à la banalisation des espaces ruraux et urbains.

Un univers graphique par support

La version numérique de QUI+EST, réalisé par le webdesigner Jean-Pierre Bos, prend en compte les modes et contraintes de production, et de réception (ergonomie, mode de navigation, arborescence), en valorisant le rapport texte/image et en conciliant le confort de lecture et la qualité des contenus.
Quant à la version imprimée Format A4, elle se veut différente en offrant un espace de création à un autre designer graphique, Frédéric Mille. Celui-ci s’est emparé de ce support imprimé, de la page pour en faire selon lui « un terrain de jeux et d’expérimentations », ce qui est rare dans les commandes institutionnelles : repenser la grille de mise en page, les colonnes et les alignements, jouer avec les marges, réduire fortement les espaces de respiration entre les textes et les photos, s’aventurer à utiliser le Gold Badge (Rantautype), un caractère typographique en décalage total avec le thème central de la revue, notamment pour les titres et la pagination…

Ces choix graphiques sont spécifiques au numéro 1 ; en effet chaque numéro suivant aura sa propre atmosphère correspondant au contenu et à une nouvelle aventure graphique.

La revue imprimée Format A4 à découvrir

Produite dans une économie minimale, auto-éditée à faible tirage, la version imprimée Format A4 est accessible dans certaines médiathèques et archives, institutions culturelle de la Drôme selon le sujet traité. Elle est également accessible sous licence Creative Commons sur le site QUI+EST : à télécharger ou à feuilleter.

La revue papier Q+E Format A4 à feuilleter…

Flipbook Q+E format A4 n-1